mercredi 9 décembre 2015

GENGLOBAL ECOVILLAGE NETWORK

Nous avons rencontré le Global Ecovillage Network ( GEN), un réseau de collectivités durables sur les 5 continents, comprenant des milliers de communautés.

Kosha Joubert, Directeur exécutif GEN, et plusieurs autres membres de la GEN ont présenté certains de leurs écovillages, comme Auroville, Findhorn, Damanhur, Arcosanti, Sarvodia (Sri Lanka), Konahana  (Japon) et de nombreux autres et leurs actions éducatives. GAIA Education, le volet éducatif de la GEN, a  animé des ateliers sur la conception d’écovillage dans plus de 60 pays et auprès de milliers de participants.

Notre amie photographe Marti, qui vit, par ailleurs, une partie de l'année à Auroville est intervenue. En liaison avec la Conférence des Nations Unies et la COP21 elle expose son travail sur le Groenland "Greenland Spirit" particulièrement touché par les changements climatiques à la Bibliothèque nordique Sainte Geneviève - 6 rue Vallette 75005 Paris.

La date de ces rencontres coïncidait avec le 25e anniversaire de la réunification de  l’Allemagne
 
Une quinzaine de délégués d’associations ou liaisons d’Auroville représentant le Luxembourg, les Pays Bas, l’Irlande,  La France, l’Espagne et l’Allemagne étaient réunis. Il y a notamment été évoqué le Pavillon ou module Européen dans la zone internationale d’Auroville.

 


Le 24 janvier, pour notre premier Café Auroville de l'année 2015,
nous avons eu le plaisir d'accueillir Maxence Layet et Yolande LEMOINE

Nous ne savions pas combien nous serions, nous ne savions pas quand arriverait Charles-Maxence Layet (directeur de la revue ORBS), nous ne savions pas que Yolande Lemoine viendrait... nous savions seulement qu'il s'agissait des textes inédits de Satprem.

Yolande nous a raconté son histoire avec l'Inde et avec Satprem. Elle nous a présenté son livre, édité par Auroville Press et qui sera diffusé bientôt, en principe.

Le ton de la soirée était donné, rien de construit, pour laisser venir l'inattendu, capter l'esprit derrière les choses. La magie des échanges, ponctués de lecture, de respiration a opéré.
Peu de questions en fait.
Charles-Maxence a lu les textes qui seront publiés dans le prochain numéro de la Revue ORBS, des textes inédits et visionnaires de Satprem.
Gilles Caron a lu le "Grand Sens".

 

 

 

La soirée du 26 mai au Forum 104 autour de Gilles Boeuf, biologiste et de Patrick Viveret, philosophe sur la question "Quelles nouvelles sociétés à construire ensemble", animée par Nadia Loury, Présidente d'Auroville International France a connu un grand succès. La salle était comble, plus de 170 personnes. Beaucoup d'énergie positive dans l'air, de l'optimisme accompagnait la gravité des propos.

Parmi nos adhérents et les proches d'Auroville, nous avons accueilli, Yolande Lemoine, Janine Morisset la petite fille de Mère, Fabienne Bernard et Kalya, Pierre et Brigitte Etevenon. Claude Jouen, Marie Claire Barsotti et Mayaura étaient là ainsi que Gilles Guigan. Nous avons eu l'aide efficace et généreuse de plusieurs de nos adhérentes pour l'organisation générale ainsi que celles de Yves Fisselier, Chloé Sanchez, Roland Katz, Françoise Muller et Gilberte Caron.

Gilles Boeuf a commencé par raconter l'histoire merveilleuse de la vie depuis 3,8 milliards d'années, des bactéries à l'humain, les défis écologiques qui nous attendent et leurs incidences sur la planète et notre bien être. Il a insisté sur la nécessité d'un changement intérieur, comme l'évoquait, dès 1915 Sri Aurobindo et plus récemment Edgar Morin, qui appelle à la "métamorphose de l'humain" en utilisant la métaphore de la chenille qui devient papillon. Patrick Viveret a posé la question : est-on dans un univers qui a du sens? Il a expliqué le rôle particulier du "ministère de l'humanité " dans cet univers. Il a introduit un élément de compréhension sur la modernité, liée à une conception matérialiste ayant provoqué l'émancipation de la science qui s'est ensuite coupée de la nature. Le pouvoir politico-religieux était et est toujours un frein à l'évolution spirituelle. De nombreuses questions ont été posées aux intervenants.

Nous avons terminé la soirée sous la verrière par des échanges informels autour d'un verre.

écouter la conférence de Gilles Bœuf et Patrick Viveret en cliquant ici


Nadia Loury, Présidente d'AVIF

Mardi 21 octobre la cérémonie d'inauguration de la statue de Sri Aurobindo a réuni dans le hall de l'UNESCO environ 150 personnes, en présence du Dr Karan Singh, chairman de la Fondation pour Auroville, de la directrice de l'UNESCO, madame Irina Bukova, de l'ambassadrice de l'Inde madame Ruchira Kamboj.