Samedi 28 mars, à l’Atelier Fil Rouge, nous avons accueilli Pierre Etevenon, Directeur de Recherche honoraire INSERM, pour nous parler de son dernier livre publié en 2013 : "Des rêves pour changer notre vie"., Depuis 1965 Pierre Etevenon a étudié en tant que chercheur électro-physiologiste, les états d'éveil, de sommeil et de rêves, les états pathologiques et les états modifiés de conscience. Passionné par l'Inde et disciple de Sri Aurobindo depuis 1963, il a résidé chaque été avec sa femme Micheline, à l’ashram de Sri Aurobindo et à Auroville, de 1970 à 1973, où Mère leur a donné la responsabilité d’Auroville France puis d’Auroville International France à Paris.

Nous étions envirodes reves pour changer votre vien une cinquantaine de personnes venues en cette occasion pour rêver ensemble….

Interviewé par Nadia Loury, Présidente d’AVIF, Pierre a longuement évoqué le travail de Michel Jouvet sur la fonction du sommeil paradoxal. Les rêves au cours de notre vie, c’est 90 minutes chaque nuit qu’on s’en souvienne ou pas. C’est plus de 3 semaines de vacances de rêves par an soit 4 ans de rêves à 60 ans et plus de 5 années à 80 ans ! C’est dire le temps passé pour chacun de nous à rêver…

Les récits de rêves peuvent être considérés selon trois catégories de type de « conscience » et selon des plans de conscience étagés. « L’ascenseur des rêves », comme Pierre appelé ces niveaux, traduisent les plans, strates et niveaux de conscience et d’existence selon la tradition indienne de Sri Aurobindo (inconscient, physique, vital, psychique, mental, spirituel, supra-conscient). Pourquoi prendre l’ascenseur des rêves et noter ses rêves, sans les analyser ? « pour découvrir notre être intérieur, notre psychique » précise Pierre. Ce dernier a ensuite commenté trois exemples de rêves parmi les 3263 récits de rêves qu’il note dans un journal quotidien à multiples entrées depuis 1970 ! En réponse à une question du public qui s’interrogeait sur sa méthode et sa finalité, il répond « nous pourrons devenir plus conscients de nos journées, et découvrir notre être intérieur…et cela peut conduire à un changement de conscience et de notre vision du monde »